17 Octobre 2014

Satellite

p7703_a2fa690331f41617f30924ebd93bc436demeter2_grece.jpg
Le microsatellite du CNES Demeter étudie l'atmosphère depuis l'espace. Crédits : CNES/Ill. D Ducros.

Le satellite est constitué :

  • d'une plateforme micro-satellite constituée d'équipements génériques.
    Cette plateforme est conçue pour des satellites de masse environ 100 kg au lancement. Son contrôle d'attitude utilise un senseur stellaire, des gyromètres et des roues à réaction. S'il y a maintien à poste celui-ci est assuré par un système de propulsion à l'hydrazine.
    La gestion bord est centralisée, construite autour d'un micro processeur T805 à 10 MIPS. Une mémoire de masse est disponible pour le stockage des données. Les télémesures et les télécommandes utilisent le standard CCSDS.

  • d'une charge utile constituée :

    • d'une composante technologique qui comprends :

      • la mémoire de masse 8 Gb
      • la Télémesure Haut Débit
      • l'expérience COA-GPS (Contrôle d'Orbits Autonome par GPS)
      • une chaîne d'initiation photonique de système pyrotechnique (PYROLASER)
      • la qualification de revêtement de contrôle thermique (THERME)

    • d'une composante scientifique qui comprend les capteurs suivants :

      • IMSC : un ensemble triaxial de 3 capteurs magnétiques (Search Coil),
      • ICE : un système de 4 capteurs électriques,
      • IAP : un analyseur plasma,
      • ISL : une sonde de Langmuir
      • IDP : un détecteur de particules.

Lanceur DNEPRLe lanceur qui a été utilisé pour la mise en orbite est un lanceur DNEPR qui est parti de Baïkonour avec d'autres passagers.